$( document ).ready(function() { console.log( "ready!" ); });
List

Des chercheurs révèlent les liens coloniaux entre le Cameroun et l’Allemagne à Düsseldorf

Düsseldorf, UdD – 12/09/2017.L’inauguration de l’exposition “Koloniale Verbindungen – Deutschland / Kamerun” (Liaison coloniale – Allemagne / Cameroun) s’est déroulée dans la salle de conférence du Stadtmuseum Düsseldorf le mardi 12 septembre 2017 à 18h00. Après la conférence de presse tenue en fin de matinée sur le sujet, le lancement de cette exposition constitue un lien important dans la série d’activités programmées du 12 au 28 septembre pour faire le point sur les recherches en cours sur la topographie du mémorial entre les prairies (ouest et nord-ouest). du Cameroun et de la région du Rhin en Allemagne. Le projet mis en œuvre conjointement depuis 2016 par des chercheurs des universités de Dschang (Cameroun) et de Düsseldorf (Allemagne) vise à comparer les sites de la mémoire coloniale entre les deux espaces et à réfléchir à leur importance de rapprocher deux peuples. L’ouverture de l’exposition,

Au cours de la phase des discours, Mme Suzanne Anna, directrice du musée, a inauguré le discours afin de situer l’événement dans son contexte scientifique de naissance et sa signification symbolique pour les peuples allemand et camerounais. Selon elle, cette exposition inaugure une ère d’ouverture des populations de Düsseldorf au Cameroun; qui est digne d’intérêt pour la mémoire historique des deux pays.

Après lui, le professeur Albert Gouaffo de l’Université de Dschang rappellera la nécessité de créer des ponts entre les peuples grâce à la recherche scientifique. La coopération scientifique entre le Lehrstuhl für Europäische Expansion de l’Université Henrich Heine de Düsseldorf et le Département de langues étrangères appliquées de l’Université de Dschang a permis de rapprocher deux peuples dont le passé commun semblait en voie de disparaître. dans les oubliettes. Le professeur Gouaffo, bien connu de la communauté scientifique allemande, exprimera ensuite sa gratitude aux autorités des universités de Dschang et de Düsseldorf et aux organisations scientifiques qui ont soutenu le projet.

L’enseignant. Stefanie Michels, hôte de l’événement, a rendu hommage aux partenaires scientifiques qui ont contribué au succès du projet. Elle a particulièrement apprécié la présence de la délégation de l’Université de Dschang représentée naturellement par le professeur Gouaffo et ses disciples scientifiques, les docteurs Tsogang Fossi et Omer Lemerre Tadaha, qui collaborent au projet en tant que post-doctorants.

À la fin de la conférence, les participants ont suivi la projection en avant-première du film documentaire sur les sources orales de l’histoire germano-camerounaise. Ce travail a été tourné dans l’herbe camerounaise par les étudiants allemands de la chaire d’études culturelles et médias. Le professeur Martin Doll (directeur de ladite chaire) qui a présenté le “film” n’a pas manqué de louer la collaboration d’étudiants de l’Université de Dschang qui ont accompagné les étudiants allemands lors de leur séjour au Cameroun en 2016.

De nombreux visiteurs assistant à cet événement ont finalement eu droit à un buffet typiquement camerounais. C’était l’occasion pour les habitants de Düsseldorf de goûter à l’art culinaire du Cameroun. Des étudiants camerounais vivant à Düsseldorf et engagés dans cette tâche ont intelligemment concocté ces plats pour le plus grand plaisir des invités.

L’apothéose était la visite de la salle où ont été exposées des photos, des objets et des documents historiques rapportés du Cameroun par le Dr. Zintgraff, explorateur du terrain herbeux et ami du roi Galega des Balis dans la région actuelle du nord-ouest du Cameroun. / OT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  Posts

1 2 3 5
May 13th, 2020

„DAS EIGENE BEWUSSTSEIN IST DER EIGENTLICHE RICHTER“

Gemeinsam mit den Herkunftsgesellschaften erforschen zurzeit mehrere ethnologische Museen in Deutschland ihre kolonialzeitlichen Sammlungen. Im Interview mit „Latitude“ erzählt Germanist […]

May 8th, 2020

Der Pfosten aus Westafrika

April 11th, 2020

Journée porte ouverte sur la recherche sur la provenance en Allemagne

https://youtu.be/9SFguPGzNKc Kooperative Provenienzforschung zu einer kolonialen Sammlung aus Kamerun im Museum Fünf Kontinente
February 14th, 2020

Ce patrimoine africain à restituer par l’Europe – Questions pour un chercheur – Pr Bénédicte Savoy

https://youtu.be/PBES4uUDcAM
February 8th, 2020

Museum Fünf Kontinente Geraubtes Kulturerbe

Es ist ein großes Thema für Museen. Beutekunst aus der Kolonialzeit soll den Herkunftsländern zurückgegeben werden. Bloß ist die Rückgabe […]

February 8th, 2020

Europas koloniales Erbe in Afrika: Unabhängigkeit ist eine Frage der Zusammenarbeit

Wie sollte Europa mit seiner kolonialen Vergangenheit in Afrika umgehen? Eine deutsch-afrikanische Expertenrunde fordert einen differenzierten, ganzheitlichen Diskurs – und Entschlossenheit. Veranstaltungsbericht […]

February 7th, 2020

Europas koloniales Erbe in Afrika

Deutsche Kolonien sind Teil unserer Geschichte – wie gehen wir damit um? Antworten auf unbequeme Fragen sucht eine Expertenrunde am […]

February 1st, 2020

Europas koloniales Erbe in Afrika

Europas Kolonialismus hat den afrikanischen Kontinent geprägt und tut das bis heute. Höchste Zeit, dass Europa sich dekolonisiert, sagen Experten. […]

January 30th, 2020

Provenienzforschung in München

Das Museum “Fünf Kontinente” in München hat eine umfangreiche Sammlung mit Gegenständen aus verschiedenen Ländern und Regionen Afrikas. Doch bei […]

January 22nd, 2020

Jede geraubte Maske hinterlässt ein spirituelles Loch

Die ethnologischen Museen hierzulande sind voll von afrikanischen Masken oder Figuren aus Papua-Neuguinea. Wir betrachten sie als Kunstobjekte. Doch eigentlich […]